Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.Ok
  • Profitez du confort de nos hôtels 2, 3 ou 4 étoiles sur l'ensemble de la France
Je cherche mon Brit Hotel
Je choisis mes dates
Présentation des musées de Pau
Présentation des musées de Pau
Du 02/11/2019 au 31/12/2020

Ancien Hôtel de Gassion, actuellement cercle de jeux.

 

Historique :
Au cours du 17e siècle, la famille Gassion fit construire un hôtel près du château royal. L'hôtel fut mis sous séquestre à la Révolution, période à laquelle ses sous-sols furent utilisés pour enfermer les suspects. En 1824, le département achète l'édifice pour y installer une prison modèle. Entre 1867 et 1870, le nouveau propriétaire, Lafourcade-Camarau, qui fit fortune dans l'hôtellerie au Brésil, acquit l'édifice et réalisa un hôtel de luxe destiné à une clientèle internationale fortunée, sous la direction de l'architecte Jean Dumoulou. L'activité hôtelière perdura jusqu'en 1928. L'intérieur se partageait entre salles de bal et de concert, salons de jeu et de lecture, vingt salons de famille et deux cent quarante chambres de maîtres desservies par un ascenseur hydraulique. Les pièces étaient à l'époque pourvues de l'électricité et du téléphone. Seuls subsistent les grands salons du cercle anglais dont les arcades des murs prennent naissance au-dessus d'un lambris d'appui et sont encadrées de fins pilastres se prolongeant pour former un entablement orné d'une agraphe sculptée d'une tête féminine. Un cartouche à guirlande complète l'ensemble. Les portes sont couronnées d'un entablement à talon renversé sur lequel est posé un gros médaillon peint d'un paysage. Au-dessus, les plafonds ont reçu un décor à moulures dont les grands espaces vides étaient à l'origine peints comme le reste des panneaux muraux. L'extérieur présente un quadrilatère dont les bâtiments à quatre étages enserrent une cour intérieure à deux accès, l'une pour le service, l'autre d'honneur avec un grand hall. La façade principale fait face aux Pyrénées. Un avant-corps central s'appuie en légère saillie sur un bâtiment en longueur, cantonné de tours octogonales en demi hors-oeuvre. Le grand balcon central à balustres du premier étage s'appuie sur un groupe de colonnes géminées.

 

Ancien Hôtel de Peyre ou maison dite de Sully

Historique :
L'immeuble est situé face au pont franchissant les fossés du château. Une tradition voudrait qu'il existât un passage souterrain entre la résidence d'Henri IV et la maison dite de Sully. Lors de travaux effectués dans la cour intérieure, une sorte de puits avec des marches et une amorce de galerie ont été retrouvés. L'hôtel se compose d'un pavillon central à trois niveaux, couvert d'un toit à l'impériale. Deux pavillons de largeur inégale flanquent le pavillon central. Des bandeaux à double moulure déterminent les différents niveaux et reposent sur de petites consoles ornées de feuillages. Les fenêtres hautes durent avoir des meneaux aujourd'hui disparus. L'entrée sur rue est constituée d'une porte cochère encadrée de pilastres plats décorés, supportant un entablement et un fronton triangulaire brisé avec un édicule surmonté d'une coquille. La porte s'ouvre sur un hall pavé de galets, contenant un escalier droit monumental. Dans le hall, deux portes à encadrement de pierre, de style classique, se font vis à vis, l'une d'elle portant un cuir contenant deux écus ovales blasonnés.